Wikia

Camerapedia Wiki

Fr/Yashica-Mat LM

5,978pages on
this wiki
Talk0

Le Yashica-Mat LM est un reflex bi-objectif du genre du Rolleiflex. Il a été introduit par Yashica en 1958. Le "LM" signifie Light Meter, faisant référence au posemètre à cellule sélénium placé devant le viseur. Cette cellule n'est pas couplée et ne nécessite pas de pile. Pour le reste, c'est un appareil totalement mécanique. Le Yashica-Mat LM est de construction robuste et il est facile à utiliser.

Japanese 6×6 TLR
Postwar models
6×6cm
A–L
(edit)
Aires Automat | Airesflex | Aires Reflex | Akumiflex | Alfaflex | Alpenflex | Amiflex | Autoflex | Beautyflex | Bikor-Flex | Bioflex | Copenflex | Cosmoflex | Crown Flex | Crystar Flex | Dorisflex | Easternflex | Echoflex | Eicaflex | Elbowflex | Elegaflex | Eleger Reflex | Elicaflex | Elizaflex | Elmoflex | Firstflex | Fodorflex | Fujicaflex | Geltoflex | Graceflex | Halma Auto | Halma Flex | Hobiflex | Honorflex | Isocaflex | Itohflex | Kalloflex | Kallovex | Koniflex | Krimsoflex | Larkflex | Laurelflex | Luminaflex | Lustreflex | Lyraflex
6×6cm
M–Z
(edit)
Magniflex | Malcaflex | Mamiya C | Mananflex | Manonflex | Marioflex | Metascoflex | Middl Flex | Mikono Flex S, P | Minolta Autocord | Minoltacord | Minoltaflex Automat prototypes | Minoltaflex II, III | Minoriflex | Molforeflex | Monade Flex | Morrisflex | Nikkenflex | Nikoflex | Ofunaflex | Olympus Flex | Oplenflex | Oriflex | Orionflex | Osiroflex | Pigeonflex | Princeflex | Prince Junior | Prinz Auto | Prinz Flex | Rectaflex | Ricohflex III–VII, Super, Holiday, Million | Ripeflex | Rolex | Ruvinalflex | Sanonflex | Selcaflex | Silverflex | Starflex | Superflex | Toyocaflex | Tsubasaflex | Tubasaflex | Veri Flex | Wagoflex | Walzflex | Welmyflex | Yashica-A, B, C, D, E, 635 | Yashica-Mat, EM, LM, 12, 24, Mat-124 | Zenobiaflex
Prewar and wartime models ->
Other TLR, pseudo TLR and medium format SLR ->
Other Japanese 6×6, 4.5×6, 3×4 and 4×4 ->

Caractéristiques Edit

Il a un obturateur Copal donnant entre une seconde et 1/500s en plus de la pose B. Le flash est synchronisé à toutes les vitesses. L'objectif de prise de vue est un 3,5 Yashinon de 80mm à quatre lentilles, de type Tessar. On peut fermer le diaphragme jusqu'à f/22. L'objectif de visée est un 3,2 Yashinon. Tous deux acceptent des filtres à baïonnette I. On choisit la vitesse et le diaphragme par deux sélecteurs. Les valeurs choisies sont affichées dans une petite fenêtre au dessus de l'objectif de visée. Ces deux valeurs ainsi que l'indication du posemètre sont visibles quand on regarde sur le dépoli.


La mise au point s'effectue par un bouton placé à gauche. L'échelle de distance est inscrite autour. Une échelle indiquant la profondeur de champ est gravée sur le boîtier autour de ce bouton. Une petite fenêtre sur ce bouton permet de choisir la sensibilité ISO de la pellicule et une échelle combine la vitesse avec le diaphragme et l'indice de lumination (Light Value).


Le boîtier est entièrement en métal et il est recouvert de cuir noir. C'est un appareil relativement lourd; il pèse environ 1,2 kg. On avance la pellicule avec une manivelle qui réarme l'obturateur en même temps. Cette manivelle fait un bruit de cliquet.

Le dépoli contient une lentille de Fresnel avec un quadrillage de lignes rouges (5×5) aidant la composition. Pour une mise au point plus précise, il y a une loupe sous le capot. L'appareil s'ouvre en tournant le bouton du bas vers la position "O". On ne peut employer que les pellicules 120, sur lesquelles le Yashica-Mat LM prend des vues 6×6 (ou plus exactement 55mm×55mm).


Liens Edit

Around Wikia's network

Random Wiki